mercredi 9 septembre 2015

Immensement doux


Oh les âmes, le ciel est ouvert et nos cœurs malicieux de chamanes savent les sources et les escalades délicieuses !
Troubadours et roublardes nos certitudes ne sont que des murs amovibles dans le désir indicible de nos intentions lumineuses...
Nos peuples sont de rencontre, nos folies dansantes et libératrices comme des surprises vives et frémissantes...
ébullitions de nos vibrations, nos cellules de nos corps de terre sont des passages ou vivent mille passés et une éternité de présences.
ô cœurs courant dans l'envolée, la chevauchée des intentions percutantes.
La vie danse dans les cours de nos folies réconfortantes.
Je suis fou comme un bien aimé.
J'ai un repos foudroyant à vivre dans la plus profonde de mes peurs.
Je suis de la terre comme une graine semée par la splendide âme élégante et étendue comme un univers de découvertes.
"infini" dit le savant foudroyé.
Je vais là ou le vent m'envole.
J'ai le souffle d'un volcan et la dureté des enracinés.
J'ai des rougeurs circulantes.
A deux pas de rien je vais placide dans le vide et l'écho des âmes amies qui font des rondes si lumineuses, si perçantes, que je chavire d'égarements dans une lenteur habitée et plaisante.
J'ai le cœur ouvert comme une peinture à faire du neuf.
Des mains viennent et sont des sources de flammes pour faire le cœur solide.
Le feu vient de soi comme la splendeur solaire, magnificence de nous dans le quartier chaud de la gentillesse exquise.
Le diamant est dur comme un silex, une arête montagneuse ou souffle la dynamique fantastique des fortunés fous.
La nature coule en nous, suffit juste de faire un pas de côté pour fondre sur le firmament et naître étoile... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire